Mettre en place un budget, une histoire d’étapes !

Établir un budget n’a rien à voir avec le fait de vérifier son compte tous les jours, ce qui équivaut en fait à vérifier les écritures, donc à constater. 

Au contraire, établir un budget consiste à sélectionner ses dépenses. D’après mon expérience, le poste alimentaire reste le plus difficile à stabiliser, puisque bien souvent, la nourriture répond parfois, un peu, beaucoup ou passionnément à un besoin : celui de se faire plaisir ou d’éprouver un sentiment de sécurité… 

Bien établir son budget, c’est donc le structurer en fonction de ses projets et non de ses besoins. Et oui, pour tous, c’est possible, et même si à fortiori, vous vous trouvez dans une situation dont vous pensez qu’elle n’est pas favorable.

 

Trouver sa zone de confort

Yves et Agnès étaient dans ce cas. Ils rêvaient d’un voyage de trois semaines en Écosse, mais les revenus irréguliers d’Agnès, intermittente du spectacle,  leur laissaient peu d’espoir. Sans épargne et toujours à découvert, ils vivaient sur un fil tendu… 

Leur frustration augmentait de jour en jour. 

En les accompagnant, nous avons commencé par constituer un budget sécurisant. Il s’avérait que leur zone de confort se situait à deux mois de salaire d’avance. En sept mois, ils y sont parvenus. Ensuite, nous avons intégré leur projet de voyage dans leur budget mensuel. 

Ainsi, le temps venu, ils n’auront pas à ponctionner leur budget quotidien ni à se restreindre.

Yves et Agnès ont progressivement modifié en profondeur leur vision de l’argent. La définition de leur objectif final les a motivés au point de renoncer à certains petits plaisirs quotidiens. 

En 2022, ils devraient s’envoler pour l’Écosse… ?

 

Continuer à se projeter

A l’inverse, Édouard, proche de la retraite, se refusait à envisager tout projet, persuadé que sa retraite serait trop faible pour vivre correctement. Cependant, il n’avait jamais consulté son estimation de retraite. 

Nous l’avons fait ensemble, il a été agréablement surpris. Le poids de ce stress évanoui, nous avons donc pu commencer à planifier ses projets !

 

Questionner sa consommation

Peurs, angoisses, stress, l’argent qu’on a ou qu’on n’a pas nous met dans tous nos états si nous nous refusons à changer de regard… 

Au début, établir un budget peut signifier une contrainte… alors que si nous l’envisageons comme un temps pour soi, au même titre que la lecture d’un bon livre par exemple, cette tâche peut s’avérer très profitable : elle nous aide à questionner notre rapport à la consommation et à interroger nos responsabilités dans nos dépenses. 

L’essentiel, c’est de prendre son temps… sans céder à l’injonction contemporaine de la vitesse…

 

 

lectus venenatis sit neque. Sed sem, porta. velit, commodo odio