Rassurer son cerveau reptilien…

Établir une stratégie patrimoniale suppose au préalable de cerner correctement un besoin essentiel : son confort, sa sérénité. 

Autrement dit, il ne sert à rien de jeter toutes ses forces et moyens financiers dans un effort certes louable, mais totalement déstabilisant si aucune épargne ne reste pour assumer les imprévus qui ne manquent jamais de surgir dans notre quotidien. 

La vie comporte son lot de surprise et notre cerveau reptilien a besoin de sécurité, nous ne le changerons pas ! Autant le savoir !

 

Une feuille, des crayons et… une ligne de temps !

Pour démarrer une réflexion patrimoniale, j’ai l’habitude de prendre un crayon et une feuille et je trace un trait, une échelle de temps. 

Puis je délimite trois périodes : 

  • le court-terme, 
  • le moyen terme, 
  • le long terme. 

La période de court-terme s’étale sur une période de 5 à 7 ans, celle du moyen terme vise les placements de 8 à 10 ans. Enfin, la portion recouverte par le long terme s’étire à plus de dix ans. 

Les placements de court-terme restent utilisables immédiatement, ceux du moyen terme sont à priori indisponibles, mais mobilisables facilement – l’assurance vie est un bon exemple de placement intermédiaire. Au fur et à mesure du temps qui passe, ces sommes épargnées à long terme, dans des contrats souples (ou pas), peuvent progressivement basculer dans le moyen terme et ainsi de suite… En quelque sorte, il s’agit de chaîner les placements, de les inscrire dans une temporalité effective. 

Non, un jour lointain, vous ne serez pas riche comme par un coup de baguette magique ! Mais jour après jour, année après année, vous pouvez construire…

 

L’exemple de Solange*

Il y a quelques années, alors que je travaillais en banque, j’ai reçu une cliente, fonctionnaire, divorcée avec deux enfants. Elle disposait de la sécurité d’emploi, mais s’interrogeait sur sa capacité à faire face aux besoins futurs de ses enfants tout en s’assurant une réserve de sécurité personnelle. Ensemble, nous avons tracé cette ligne de temps et choisi trois produits d’épargne et financiers…. 

Cette approche méthodologique a répondu à tous ses objectifs et lui a permis de se sentir en sécurité, sereine. Et, bien évidemment, son confort quotidien a été respecté !

 

Une méthode simple mais…

Il y a cependant une condition à respecter pour arriver à bon port… 

Les épargnes, placements et investissements doivent être intégrer au budget mensuel. Ils sont des charges au même titre que les charges courantes, et surtout, ils doivent être prélevés en début de mois, non pas à la fin s’il reste des liquidités. 

Revisiter son budget reste un préalable indispensable.

 

Une équipe de choc à votre service !

J’ai gardé contact avec Solange* plusieurs années… Elle a réussi à tenir la barre, et atteint ses objectifs. 

Bien évidemment, la stratégie patrimoniale peut être effectuée par votre banquier. Maintenant comme partout, on trouve de bon.nes ou de mauvais.es conseiller.ères… Un.e consultant.e extérieur.e (ou un.e coach.e budgétaire et patrimonial) peut pallier à un manque de conseils et une absence d’accompagnement, voire même travailler avec votre conseiller.ère bancaire. 

Il ne s’agit aucunement d’opposer l’un.e à l’autre, mais de construire une synergie humaine au service de vos intérêts. Ni plus, ni moins !

 

*prénom fictif bien sûr !

 

 

 

risus mi, Phasellus Sed Aenean dictum quis quis,