Un établissement de crédit  peut vous refuser un prêt parce que son taux d’usure est trop élevé. Les personnes désirant demander un prêt à leur banque sont de plus en plus confrontés à cette situation. Nous allons passer en revue les différents facteurs qui entrent en jeux dans le dépassement du taux d’usure et vous donner quelques pistes pour débloquer ce genre de situation.

Qu’est-ce que le taux d’usure ?

Le taux d’usure correspond au taux maximal légal auquel les banques peuvent accorder un crédit. Il  varie et est fixé chaque trimestre par la Banque de France. Il est calculé sur base des taux effectifs moyens pratiqués par les établissements bancaires français, augmenté d’un tiers. Différents seuils sont appliqués en fonction du montant et du type de prêt demandé. Le taux d’usure a été défini afin de s’assurer que les banques ne pratiquent pas des taux abusifs pour les emprunteurs.

 

Qu’est-ce que le TAEG ?

Il s’agit d’un taux (annuel) englobant les intérêts et l’ensemble des frais liés à l’octroi d’un crédit (frais de dossier et de courtage, frais d’assurance, de garantie, d’hypothèque…). Il permet de mesurer le coût total du crédit. Il ne doit jamais dépasser le seuil de l’usure qui est publié trimestriellement.

Pour qu’un prêt soit accepté par une banque, le taux annuel effectif global (TAEG) ne doit donc pas dépasser le seuil de l’usure en vigueur. Un prêteur qui ne respecte pas cette règle encourt une amende de 45 000 € et une peine de 2 ans de prison.

Le TAEG tend à dépasser de plus en plus souvent le taux d’usure fixé à cause de la remontée du taux de crédit immobilier et de l’augmentation de l’assurance emprunteur qui représente 30% à 50% du coût d’un crédit immobilier. Pour les personnes obligées de souscrire à une assurance importante (personnes ayant des antécédents de santé, personnes âgées…), le TEG est souvent trop élevé pour pouvoir demander un prêt.

 

Faire baisser le TAEG sous le taux d’usure

Il y a plusieurs leviers à actionner pour Baisser le TAEG en dessous du taux d’usure :

  • Choisissez (seul ou à l’aide de votre courtier) la banque qui propose le meilleur taux et dont le conseiller semble réactif et intéressé par votre dossier. Dès le départ, vous devez sentir une implication de la part du banquier car c’est lui ou elle qui vous tiendra informé(e) de la situation et qui pourra ou non vous aider à obtenir votre prêt.
  • Ne souscrivez qu’aux assurances minimales obligatoires et voyez avec votre banquier s’il est possible d’opter pour certaines assurances voire les augmenter une fois votre prêt accordé.
  • Tentez de diminuer le taux du prêt immobilier. La plupart des banques prévoient une marge de négociation sur laquelle votre courtier peut influer.
  • Essayez de faire baisser les frais de dossier de l’emprunt.
  • Etudiez l’option de vous assurer en couple dans la même banque, vous bénéficierez peut-être d’une réduction.

Ces conseils ne seront peut-être pas tous applicables dans votre cas particulier mais n’hésitez pas à les mettre en œuvre afin d’éviter de dépasser le taux d’usure.

 

Sources :  www.leblogpatrimoine.com, www.economie.gouv.fr, www.cbanque.com, www.leparticulier.fr

EKOSTRATEGIE vous accompagne à Paris / Tours / Lille pour la réalisation de vos projets immobiliers. Nos consultant(e)s vous guident en obtenant le meilleur taux de crédit et un prêt correspondant à vos attentes tout en choisissant une banque adaptée à votre demande de prêt (ou projet) et à votre situation.

tristique dolor id, libero dolor. commodo sed